Présenté par La Comédie

Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni

INSPIRÉ PAR UNE IMAGE DU ROMAN Le Justicier d’Athènes de Pétros Márkaris
UN SPECTACLE DE Daria Deflorian et Antonio Tagliarini

Tout est parti d’une image tirée d’un roman, d’une réalité pourtant fulgurante. Les corps de quatre femmes retraitées que l’on retrouve mortes, en Grèce, avec un mot laissé à côté d’elles : « Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni. » (Nous partons pour ne plus vous poser de problèmes). Ils sont quatre, comédiennes et comédiens qui s’avancent sur scène. Non pas pour créer une fiction mais pour tenter de saisir ce geste. À la lisière du jeu et de l’extériorisation des consciences, ils abordent, par leurs difficultés à le représenter, l’effondrement moral de nos sociétés. Sans aucun pathos ni appel à la bonne conscience, mais avec délicatesse et humour. Un spectacle créé il y a 5 ans, suite à la crise grecque, dont l’acuité se renforce aujourd’hui.