Présenté par La Comédie

Chi ha ucciso mio padre

Daria Deflorian et Antonio Tagliarini

On ne présente plus le phénomène Édouard Louis. En plus d’un succès littéraire fulgurant, le jeune auteur voit ses textes de plus en plus souvent adaptés au théâtre. Daria Deflorian et Antonio Tagliarini portent ainsi, à leur tour, Qui a tué mon père au plateau. Dans cette adresse à son géniteur, Édouard Louis raconte son adolescence dans sa famille populaire du Nord de la France, ses difficultés à faire accepter son homosexualité et sa culpabilité de transfuge de classe. Sur fond de mise à nu des effets des politiques néolibérales sur la classe ouvrière, le récit tient à la fois de l’intime, du manifeste politique et de l’approche sociologique de ce fameux Peuple qu’incarne ici la figure paternelle. Des propos dont Francesco Alberici, seul sur scène, rend délicatement toute l’universalité.