Rencontre d’autrices

Focus Liban

Nova Villa présente en partenariat avec La Médiathèque Cormontreuil

Dima Abdallah Mauvaises Herbes
Éditions Sabine Wespieser
Mauvaises herbes raconte l’histoire d’une enfant de 6 ans qui vit à Beyrouth en pleine guerre. Malgré les périls, la seule présence de son père suffit à la rassurer. Ce dernier lui transmet son amour des plantes mais lorsque le reste de la famille fuit le pays, il refuse de quitter sa terre. Arrivée à Paris à 12 ans, la jeune fille fuit la mélancolie en se réfugiant auprès des arbres et des fleurs…

 

Ryoko Sekiguchi 961 heures à Beyrouth (et 321 plats qui les accompagnent)
Éditions P.O.L
En arrivant à Beyrouth en 2018, Ryoko Sekiguchi ne pouvait pas se douter que cette ville était à son tour menacée par des drames imminents, la révolte anti-corruption en février 2020 et la terrible explosion du port de Beyrouth en août.
Durant sa résidence d’un mois et demi, 961 heures précisément, elle avait prévu de faire le portrait de la ville à travers les gestes des cuisiniers et les histoires de cuisine partagées par les Beyrouthins. Ce projet d’écriture a été en partie bouleversé…

 

Dima de Clerck Le Liban en guerre 1975-1990
Si la Guerre du Liban (1975-1990) est le résultat de fractures sociales, économiques et politiques, parmi lesquelles une unité nationale fragile entre communautés chrétiennes et musulmanes, elle tire également ses origines des tensions géopolitiques où s’entremêlent les intérêts palestiniens, israéliens, arabes et occidentaux. Ce livre analyse pour la première fois le conflit à travers la multiplicité de ses enjeux : le rôle des combattants, la résilience des civils, le fonctionnement des institutions, y compris miliciennes, ainsi que le poids des facteurs régionaux et internationaux. Ce retour sur la tragédie libanaise permet d’éclairer la logique des confl its mondialisés post-guerre froide, en ex Yougoslavie, mais aussi au Moyen-Orient. C’est en prenant en compte la dimension globale du confl it et en s’appuyant sur les recherches les plus récentes que Dima de Clerck et Stéphane Malsagne renouvellent l’histoire d’une guerre « civile » dont les échos résonnent jusqu’à nos jours.

 

Coauteur Stéphane Malasagne