Victoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune

Valérie Cachard, Hadi Deaibes

Nova Villa présente

Dans les ruines d’une maison abandonnée à Beyrouth, une femme en rencontre une autre à travers ses cahiers, lettres et objets. Elle se lance alors dans une enquête sur la vie de cette femme, Victoria K, tout en interrogeant sa propre vie et l’histoire de la ville où elles résident toutes les deux.

Ce spectacle propose une scénographie sonore autour de Victoria K, Delphine Seyrig et moi, lauréat du prix RFI 2019. La configuration sonore et sa manipulation renvoie à la dramaturgie du texte qui pose la question de l’absence-présence et de la réalité et de la fiction.
Ce dispositif offre un cadre auditif et met en dialogue le concepteur-son, l’autrice et le texte. Hadi Deaibes et Valérie Cachard ont commencé à travailler sur ce spectacle au cours de l’été 2021 dans une volonté de faire écouter ce texte et de donner voix à des anonymes qui contribuent rarement publiquement au récit national libanais fragmenté dominé par les discours partisans et miliciens.
Ils ont bénéficié de deux résidences de recherche-création, l’une à MACAM au Liban en septembre 2021 et la deuxième à la Villa Gillet à Lyon où ils ont présenté une étape de leur travail dans le cadre du festival Mode d’emploi en novembre 2021.

 

Séance du 02.02 > lecture théâtre > en langue arabe libanais